1er mai : On ne peut pas être unitaire à la place des autres !

jeudi 30 avril 2015

L’UNSA s’est engagée pour que le syndicalisme français fasse l’effort de surmonter ses divisions en se rassemblant symboliquement sur ses grandes revendications ce 1er mai 2015, journée de solidarité internationale entre les travailleurs, répondant à l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats. C’est cet état d’esprit qui a prévalu pour l’UNSA 44 en Loire Atlantique lorsque s’est posée la question de l’organisation des manifestations locales avec les signataires de la plateforme nationale (CGT, Solidaires, FSU).

Malheureusement, la volonté d’unité de l’UNSA, sur les bases de l’intersyndicale nationale a été rejetée par nos partenaires syndicaux (CGT, Solidaires, FSU) qui se sont mis en contradiction avec la signature de leur organisation nationale en organisant un 1er mai sur un texte dissident.

La démarche de l’UNSA 44 était volontariste et loyale, fondée sur la conscience du grave danger que la montée du populisme extrémiste et de l’intolérance font peser sur la démocratie dans notre pays.

En ce 1er mai 2015, le bilan que tire l’UNSA 44 est négatif. Cette démarche intersyndicale, actée nationalement avec l’UNSA par la CGT, la FSU et Solidaires, n’a pas pu débouché en Loire Atlantique. Si elle a été respectée notamment en Île de France, ce n’est pas le cas dans près des 2/3 des départements où le non respect de la plate-forme nationale a dominé, rendant impossible ce rassemblement.

L’UNSA déplore cet état de fait qui en dit long sur l’état du syndicalisme français, en partie incapable de tenir une cohérence nationale et de se transcender pour se sortir de ses enfermements idéologiques.

Ce constat renforce la conviction de l’UNSA que le syndicalisme français a un besoin urgent de rénovation et d’oxygénation.

En Loire-Atlantique, le 1er mai s’organise sans l’UNSA...

jeudi 23 avril 2015

1er MaiEt sur une plateforme différente de l’accord national intersyndical !!!

Les choses sont claires en Loire-Atlantique. La CGT, FSU, Solidaires et FO ont choisi la désunion syndicale. Ils ont organisé une intersyndicale le 21 avril pour préparer le 1er mai.
L’UNSA 44 n’y est pas invitée bien que signataire avec FSU, CGT et Solidaires d’un appel national.

La base du texte de cette intersyndicale est la suite de leur action du 9 avril !!!
La CGT, FSU, Solidaires contredisent donc la signature de leur organisation nationale (CGT, FSU et Solidaires) pour aller sur le texte que FO a proposé à la région Île-de-France !!!

C’est une première en Loire-Atlantique !!!

Lire la suite...

Marche républicaine

jeudi 8 janvier 2015

Marche républicaine

Transport public nantais : l'UNSA représentative.

samedi 22 novembre 2014

L’UNSA (11,03% des voix) fait une entrée gagnante en devenant représentative à la SEMITAN, société de transport de l’agglomération nantaise qui compte plus de 1600 salariés.
Malgré une baisse de 8%, la CFDT reste largement en tête avec 39,63%, suivie de la CGT (-2,21%), de la CFTC (-0,49%). Sud perd sa représentativité avec 9,97% (-0,69%).

Cet excellent travail est à mettre au crédit de la FAT UNSA, en lien avec l’UD UNSA 44.
Ces bons résultats et cette nouvelle implantation viennent renforcer notre représentativité dans la branche.

Le 4 décembre 2014, je défends les services publics et ses agents, je vote et fais voter UNSA.

jeudi 13 novembre 2014

Service publique au coeurL’ensemble des agents de la fonction publique (état, territoriale, hospitalière) sont appelés à voter entre le 27 novembre et le 4 décembre 2014. De ce scrutin résulteront le poids respectif des organisations syndicales et leurs capacités à agir pour les quatre ans qui viennent. Votre voix sera donc déterminante.

À l’UNSA, les postures d’appareils nous importent moins que l’obtention de résultats concrets. Dans une France où les inégalités s’accroissent, où la crise marginalise et maltraite des millions de citoyens, les services publics et leurs agents sont essentiels, indispensables à l’intérêt général. Voter UNSA, c’est défendre le Service Public, ciment de notre République.

L’UNSA développe un syndicalisme d’action. Notre objectif est de proposer, d’agir, pour de défendre la santé, la sécurité, l’éducation, la justice… face aux logiques de privatisation, d’exclusion, de repli individualiste. Pour l’UNSA, défendre le Service Public, c’est lui donner, ainsi qu’à ses agents, les moyens de s’adapter et d’évoluer pour continuer à porter efficacement ses missions d’intérêt général dans une société qui se transforme. Voter UNSA, c’est refuser qu’on mette en cause, jour après jour, les services publics et leurs agents qui sont au service de tous nos concitoyens.

L’UNSA a une ambition pour les millions d’agents qui servent la collectivité au quotidien. Leur professionnalisme, leur détermination, leur dévouement s’exercent souvent dans des conditions difficiles. Voter UNSA, c’est exiger pour tous les agents la reconnaissance qu’ils méritent en terme de carrière, de formation, de salaire.

Le modèle social de la France est souvent pris en exemple dans le monde. C’est pour cela que les services publics, qui en sont une des composantes essentielles, et les agents qui les font vivre doivent être défendus. C’est pourquoi, à l’UNSA, nous avons le service public au cœur.

Alors, si comme nous, vous partagez ces convictions, je vous appelle à voter massivement partout pour les listes présentées par l’UNSA, pour un syndicalisme résolument utile, efficace et autonome.

Luc BÉRILLE
Secrétaire Général UNSA

- page 1 de 48