160928_LuB_44.jpg

Le secrétaire général de l’Unsa, Luc Bérille, était de passage à Nantes ce mercredi, pour lancer la campagne pour les élections syndicales dans les TPE (très petites entreprises).
Malgré leurs 4,7 millions de salariés, les TPE sont « l’angle mort du syndicalisme français », explique Luc Bérille. « Les syndicats y sont d’autant plus inexistants qu’ils ne s’en sont jamais vraiment occupés », poursuit le secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes.
Pour l’Unsa, arrivée en 4e position en 2012, le scrutin de décembre présente un double enjeu : augmenter la participation (10 % il y a 4 ans) et renforcer son implantation dans les TPE.
Pour ce faire, les militants vont rencontrer les salariés sur leurs lieux de travail. « Pas pour leur délivrer un discours idéologique mais pour répondre à des questions très concrètes ».

Les élections dans les TPE (moins de 11 salariés) auront lieu du 28 novembre au 12 décembre 2016.
En Loire-Atlantique, près de 94 000 salariés sont appelés à voter.