En facilitant les licenciements, allant jusqu’à imposer à la justice prud’homale une limitation des indemnités versées aux victimes de licenciements illégaux, - en réduisant les moyens et la capacité de représentation collective des salariés en entreprise, à travers l’imposition - d’une instance unique du personnel, - en ouvrant la voie à des négociations dans l’entreprise sans organisation syndicale, les projets d’ordonnance déséquilibrent les relations de travail.</p> <p>Équilibrer les relations de travail, c’est une question de justice sociale autant que d’efficacité économique. C’est pourquoi nous, soussignés, demandons au gouvernement de renoncer à ces mesures.

http://www.unsa.org/Petition-Non-a-des-ordonnances-desequilibrees