Le Bureau national de l’UNSA fonction publique s’est réuni le 16 février 2018. Il a pris acte des éléments résultant de la bilatérale avec le Secrétaire d’Etat, Olivier Dussopt, et notamment des précisions sur le plan de départ volontaire. Le Bureau National acte dans ce cadre de l’ouverture d’une concertation, sur fond des déclarations du Président de la République et du Premier Ministre réaffirmant une fonction publique statutaire. L’UNSA fonction publique y participera. Elle estime toutefois que les questions centrales des missions du service public et des services rendus aux citoyens n’ont toujours pas été abordées. C’est pourquoi l’UNSA a décidé de lancer une campagne de communication autour des missions de service public, de la fonction publique et de l’intérêt général. L’UNSA Fonction publique, en fonction de l’évolution de la concertation et des arbitrages politiques à venir sur « action publique 2022 », se réserve la possibilité d’appeler à toute forme d’action, y compris la grève. Dans l’immédiat, constatant que 80 % des agents consultés par l’UNSA Fonction publique ne souhaitent pas une action de grève, le Bureau national de l’UNSA Fonction Publique décide de ne pas rejoindre l’appel à la grève du 22 mars. Bagnolet le 16 février 2018