Un arrêté préfectoral pris en quatimini vient de détruire cet accord territorial négocié en autorisant les ouvertures à tous les commerces, tous les dimanches de décembre.

La CFDT, CFTC, CFE-CGC et l’UNSA de Loire Atlantique dénoncent un coup de force de la préfecture qui témoigne du mépris porté par le représentant de l’Etat aux corps intermédiaires qui mettent en place des solutions négociées et équilibrées.

La CFDT, CFTC, CFE-CGC et l’UNSA de Loire Atlantique alertent sur le fait que cette décision préfectorale aura de lourdes conséquences pour la vie de nombreux salariés qui verront leur vie familiale très fortement perturbée. Dans un contexte où de nombreux citoyens affichent de façon spontanée leur ras le bol d’une vie difficile, cette décision est une provocation.